amoindrissement


amoindrissement

amoindrissement [ amwɛ̃drismɑ̃ ] n. m.
XVe; amanrissement XIIe; de amoindrir
Diminution, réduction. « L'amoindrissement de territoire et de puissance que nous devons à Bonaparte » (Chateaubriand). ⊗ CONTR. Accroissement, augmentation.

amoindrissement nom masculin Fait d'être amoindri ; diminution, affaiblissement. ● amoindrissement (synonymes) nom masculin Fait d'être amoindri ; diminution, affaiblissement.
Synonymes :
- réduction
Contraires :
- rétablissement

amoindrissement
n. m. Diminution, affaiblissement.

⇒AMOINDRISSEMENT, subst. masc.
A.— Sens physique. Action d'amoindrir :
1. La plèvre costale en haut subit docilement cet amoindrissement dans tous ses diamètres...
G. GÉRARD, Manuel d'anatomie humaine, 1912, p. 113.
B.— Résultat de cette action.
1. [En parlant d'une chose concr. ou abstr.] :
2. Pour ne pas avouer l'amoindrissement de territoire et de puissance que nous devons à Bonaparte, la génération actuelle se console en se figurant que ce qu'il nous a retranché en force, il nous l'a rendu en illustration.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 2, 1848, p. 650.
3. Tout, dans la pièce, était disposé pour l'effet, et de manière à amener un clair-obscur favorable au rajeunissement et à l'amoindrissement des formes.
L. REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 294.
4. Je me résume, je ne crois pas à un amoindrissement de notre littérature. Bien au contraire, je salue avec enthousiasme, les générations qui se lèvent et qui me consolent de la plupart de mes contemporains.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 7, juin-sept. 1909, p. 269.
2. [En parlant d'une pers. ou d'une de ses facultés] :
5. Mais la paix n'est pas, comme plusieurs croient, dans l'amoindrissement de nos facultés, le rétrécissement, la dépression de l'âme. Il faut, tout au contraire, l'élever et l'agrandir pour la pacifier.
J. MICHELET, Journal, 1847, p. 603.
6. Tout ce que j'ai dit sur l'amoindrissement de la volonté dans mon étude sur le haschich est applicable à l'opium.
Ch. BAUDELAIRE, Paradis artificiels, Tortures de l'opium, 1860, p. 425.
7. Dieu soit loué, si c'est pour m'épargner des années de décadence et d'amoindrissement, qui sont la seule chose dont j'aie horreur!
E. RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1883, p. 368.
Prononc. :[]. PASSY 1914 note une durée mi-longue pour la 2e syllabe du mot.
Étymol. ET HIST. — Fin XIIe s. amanrissement « action d'amoindrir » (Trad. des serm. de S. Bern., B. N. 24768, f° 142 v° ds GDF. Compl. : Por ceu que nos tuit soiens enrichit de sa povreteit, et essaulciet de son humiliteit, magnifiet de son amanrissement); 1349 amoindrissement « id. » (6 août 1349, Ord. de Phil. VI sur les foires de Champ. et de Brie, ibid. : A cause de l'amoindrissement et empirement de nosdites foires).
Dér. du rad. du part. prés. de amoindrir; suff. -ment1.
STAT. — Fréq. abs. litt. :41.

amoindrissement [amwɛ̃dʀismɑ̃] n. m.
ÉTYM. XVe; amanrissement, XIIe; de amoindrir.
Action d'amoindrir; résultat de cette action. Diminution, réduction. || L'amoindrissement du territoire. || L'amoindrissement des facultés. Affaiblissement, décroissance.
1 Pour ne pas avouer l'amoindrissement de territoire et de puissance que nous devons à Bonaparte, la génération actuelle se console en se figurant que ce qu'il nous a retranché en force, il nous l'a rendu en illustration.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, p. 63.
2 L'Ourque passant par tous les degrés de l'amoindrissement s'enfonça dans l'horizon (…)
Hugo, l'Homme qui rit, I, I, 3.
CONTR. Accroissement, agrandissement, amplification, augmentation, exagération, extension, grossissement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amoindrissement — AMOINDRISSEMENT. s. m. Diminution. L amoindrissement de sa fortune. L amoindrissement de sa puissance, de ses moyens …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amoindrissement — Amoindrissement. s. m. v. Diminution. Cela apportera quelque amoindrissement à son authorité, à son revenu …   Dictionnaire de l'Académie française

  • amoindrissement — Amoindrissement, Extenuatio, Diminutio, Imminutio, Attenuatio …   Thresor de la langue françoyse

  • AMOINDRISSEMENT — s. m. Diminution. L amoindrissement de sa fortune. L amoindrissement de sa puissance, de ses moyens …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AMOINDRISSEMENT — n. m. état de ce qui est amoindri. L’amoindrissement de sa fortune. L’amoindrissement de sa puissance, de ses moyens …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • amoindrissement — (a moin dri se man) s. m. Action de rendre moindre. L amoindrissement de votre fortune, de son crédit. HISTORIQUE    XVIe s. •   La fin du discours fut un jurement de fidelité entr eus, et l amoindrissement des Guisars, D AUB. Hist. I, 104.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • diminution — [ diminysjɔ̃ ] n. f. • v. 1260; de diminuer 1 ♦ Action de diminuer; son résultat. ⇒ amoindrissement , baisse, décroissance, décroissement, décrue, recul, réduction, régression. La diminution du nombre des décès. Diminution graduelle, progressive …   Encyclopédie Universelle

  • Basse-Lotharingie — Duché de Basse Lotharingie Herzogtum Niederlothringen (de) 959 – 1190 Basse Lotharingie (Lotharingia Inferior) vers l an 1000 (en ro …   Wikipédia en Français

  • amplification — [ ɑ̃plifikasjɔ̃ ] n. f. • XIVe; lat. amplificatio 1 ♦ Vx Agrandissement, accroissement. ♢ (1801) Opt. Grossissement. Techn. Opération consistant à accroître une amplitude ou une puissance à l aide d un amplificateur; valeur de cet accroissement… …   Encyclopédie Universelle

  • exagération — [ ɛgzaʒerasjɔ̃ ] n. f. • 1549; lat. exaggeratio « entassement, amplification » 1 ♦ Fait de présenter une chose en lui donnant plus d importance qu elle n en a réellement. « L exagération, en voulant agrandir les petites choses, les fait paraître… …   Encyclopédie Universelle